Bacs bruns: Josée Néron tourne le dos au concept de ville intelligente


Bacs bruns: Josée Néron tourne le dos au concept de ville intelligente

Alors que partout dans l’entreprise privée, par souci d’efficience et d’efficacité on se tourne vers les nouvelles technologies, Josée Néron nous replonge à l’ère de la machine à écrire.  Il faut parfois de l’audace pour être un vrai leader en environnement.  Avec ses Bacs bruns promis en campagne électorale, Josée Néron nous recule 10 ans en arrière!

 » Au diable l’innovation et la convivialité, déclare Dominic Gagnon, chef du parti des citoyens de Saguenay. Les bacs bruns nous embarrasseront, nous envahiront et feront encore une fois grimper notre compte de taxe!!! En 2018, ce n’est pas ce qu’on appelle de la gestion éco-responsable! »

De plus, en adoptant les bacs bruns, Josée Néron vient carrément de tirer dans le pied de la candidature de Saguenay Ville intelligente! Comment expliquer que Saguenay refuse la robotisation, garde les vieilles méthodes du passé tout en espérant remporter un concours de ville intelligente???

Finalement, le PCS tient à rappeler que les sacs compostables offrent un grand avantage au niveau de la salubritéet de l’adhésion populaire. Avec un taux de récupération d’à peine 65%, (comparativement à plus de 80% avec les sacs compostables), les bacs bruns font piètre figure en termes d’efficacité.

« À Saguenay, nous avions une véritable occasion de se démarquer, d’être des pionniers et d’attirer les yeux du monde sur notre audace et notre savoir-faire. Au lieu de cela, nous devrons subir au quotidien les pénibles et trop encombrants bacs bruns tout en enviant ceux et celles qui auront eu la perspicacité de se tourner vers les nouvelles technologies en matière d’environnement et de développement durable, » de conclure Dominic Gagnon.