C’est quoi la recherche en Saines Habitudes de vie???


 

Récemment, je recevais via notre site facebook du PCS, cette question d’un citoyen de Saguenay: « C’est quoi la recherche en Saines Habitudes de vie ». Comme c’est un sujet qui me passionne, j’ai décidé de répondre aussi à cette belle question via le présent blogue. Voici donc ma réponse:

 Bonjour Monsieur Therrien,

Vous tombez sur un sujet que j’affectionne particulièrement, les Saines Habitudes de vie. Comme médecin, je suis à même de constater au quotidien le fléau économique et humain que représente les maladies chroniques (maladies cardio-vasculaires, maladie respiratoires, cancer, diabète, obésité, dépressions, etc..)

En fait, c’est plus de 50% du budget du gouvernement provenant de nos impôts qui financent la Santé au Québec, et environ 70% des consultations médicales sont en lien avec les maladies chroniques! Or les saines habitudes de vie demeurent le meilleur moyen pour prévenir ces maladies!

Ainsi, depuis 10 ans, c’est plus de 400 millions de dollars qui ont été dépensés via le groupe Québec en forme afin de supporter des initiatives en SHV (Saines Habitudes de Vie). Et ce, sans compter le budget accordé à la santé publique, ainsi que les dons versés à d’autres organismes qui supportent la même cause comme la fondation 100 degré, le grand défi Pierre Lavoie, etc..

Or pendant la même période, et malgré toutes les interventions publiques, la santé générale de la population n’a cessé de se détériorée entre autre au niveau des cancers, des maladies respiratoires, du diabète et de l’obésité.

D’où l’importance de faire de la recherche spécifique aux saines habitudes de vie afin de connaître les actions efficaces qui peuvent réellement contribuer à renverser la vapeur afin que l’on cesse de payer dans le vide.

En compagnie de l’ex-député fédéral Denis Lemieux, j’ai participé à la fondation d’un comité pour faire de Saguenay la capitale canadienne des SHV. Or l’idée qu’un institut fédéral de recherche en SHV, avec plus de 100 employés, s’établisse à Saguenay, fut l’un de nos chevaux de bataille.

Ce centre de recherche s’inscrirait très bien dans un autre concept qui commence à prendre forme: la cité de l’innovation et des saines habitudes de vie. Ce concept constitue une transformation complète déjà amorcée du centre-ville de Chicoutimi. Ubisoft, Optania, Devicom, sont des entreprises qui contribuent déja à cet essor. L’espace de la zone ferroviaire pourrait très bien quant à lui accueillir un pavillon de l’UQAC de même que l’institut fédéral de recherche en SHV afin de revitaliser réellement, avec des emplois de qualité, le centre-ville de Chicoutimi, beaucoup plus que ne le ferait l’éléphant blanc d’amphithéâtre à Josée Néron qui n’obtient que 13 pourcent d’appui de la population et qui nous coûtera une fortune!

En espérant avoir répondu sommairement à votre très pertinente question, je vous invite monsieur Therrien à continuer de nous suivre et nous faire part de vos questions et commentaires.

A bientôt, j’espère

 

Dominic Gagnon

Chef du Parti des Citoyens de Saguenay