Le CGV n’aurait jamais dû être fermé!


Le CGV n’aurait jamais dû être fermé!
 
Le Parti des Citoyens de Saguenay tient à dénoncer le gaspillage éhonté de fonds
public dans toute la saga entourant la structure du Centre Georges-Vézina.  Josée Néron a encore une fois, pris deux mauvaises décisions qui auront mené d’une part à la fermeture INUTILE du CGV et d’autre part à un GASPILLAGE de fonds public en procédant à des travaux de renforcement en mode panique!   » Pas besoin d’être ingénieur pour se rendre compte qu’il y avait dès le départ une « couille dans le potage » déclare Dominic Gagnon, chef du PCS. Comment expliquer que des poutrelles peuvent supporter 283% de leur capacité portante depuis plus de 5 ans, sans qu’il n’y ait le moindre signe visuel de fatigue du métal de la structure??? Il fallait allumer! » poursuit le chef et président intérimaire de la formation politique.

Au lieu de procéder en mode « sauve-qui-peut » à la fermeture du CGV, la meilleure décision à prendre pour Josée Néron dans les circonstances aurait été de commander de toute urgence une étude d’inspection de la structure et d’échantillonnage du métal. « Nous avons eu le résultat de cette analyse en moins de trois jours ouvrables, plaide Dominic Gagnon. Nous aurions évité tout ce désagrément lié à la fermeture ainsi que des frais inutiles. En outre, nous savons maintenant que la sécurité des citoyens n’a JAMAIS été compromise, comme l’a laissé entendre la mairesse Josée Néron, dans le but de justifier ses mauvaises décisions. »

De plus, si la mairesse avait gérer la situation de manière rationnelle et non sur un coup de tête émotif, les travaux de renforcement, s’ils s’étaient avérés toujours nécessaires, auraient très bien pu se faire pendant la saison estivale, évitant ainsi des dépassements de coûts de plusieurs centaines de milliers de dollars!

« Josée Néron semble oublier que ce sont les citoyens qui paient très cher le prix de ses mauvaises décisions. Voilà à quoi mène un conseil municipal sans aucune forme d’opposition.  » de conclure le chef du PCS.

Dominic Gagnon, Chef du PCS