Conclusion !!!!


Bref, un piètre bilan des 100 premiers jours pour Josée Néron et surtout, de graves manquements à l’éthique. Heureusement, l’opposition s’organise peu à peu et celle-ci est d’autant plus légitime lorsqu’on considère que 51% des électeurs ont voté contre Josée Néron le 5 novembre dernier ! Le mandat risque d’être long, trop long. Souhaitons que le saccage économique annoncé ne devienne pas irréparable.