Josée Néron tente d’amadouer certains médias et conseillers


Josée Néron tente d’amadouer certains médias et conseillers 

Sans opposition au conseil de ville et sans conseiller à l’éthique, fallait-il encore amadouer certains médias afin d’éviter la tempête journalistique qui a rudement secoué la nouvelle mairesse de Montréal, Valérie Plante. Josée Néron s’empressera de livrer d’abord aux médias les détails de son piètre budget, gravement déficitaire, avant même que celui-ci ne soit adopté au conseil de ville. Il lui aura fallu trois jours de « Lac-à-l’épaule » pour convaincre les conseillers indépendants de ne surtout pas faire de vague comme ceux de Trois-Rivières, lesquels, voyant les hausses de taxes éhontées que voulait faire la nouvelle administration, eurent le courage de rejeter le budget proposé.