Sondage sur les bacs bruns: une analyse nuancée


Sondage sur les bacs bruns: une analyse nuancée
 
Le Parti des citoyens de Saguenay tenait à nuancer les résultats du sondage sur le compost qui a fait la une du journal Le Quotidien hier matin. Lorsque l’on regarde attentivement la question tendancieuse qui a été posée lors de ce sondage, on se rend bien compte qu’on était à la recherche d’un titre « choc »  en appui à Josée Néron:  » Oui au bac brun« 
« Ce sondage sent la stratégie marketing à plein nez, lance Dominic Gagnon, chef du Parti des citoyens. Alors que le débat doit se faire entre deux options soit le bac brun versus le tri robotisé, on pose une question qui ne tient compte que d’une seule option, celle du bac brun. »
« Je comprends très bien la position éditorialiste du Quotidien qui a connu des années de tension et de vache maigre avec l’administration Tremblay, mais ne serait-il pas temps de tourner la page sur les blessures du passé et de redevenir plus critique et nuancé au lieu de se positionner comme pamphlet de l’ERD, questionne Dominic Gagnon? »
Il est dommage que l’on dissimule les 7 avantages de l’option du bras robotisé:

  1. Moins couteux, économie d’échelle entre 15 et 30 %
  2. Moins polluant, moins de plastique, moins de GES (gaz à effet de serre)
  3. Plus pratique et convivial ( pas de troisième bac)
  4. Plus efficace (80% d’efficacité versus 65% avec le bac brun)
  5. Plus salubre avec des sacs compostables que l’on met au rebut
  6. Très flexible pour la collecte de résidus verts (pelouse, feuilles, branchage, etc)
  7. Tourné vers l’économie de l’innovation, du savoir et de la technologie

Par ailleurs, en réaction au sondage sur la possibilité d’un nouvel amphithéâtre au centre-ville, le Parti des citoyens croit qu’avec à peine 13% d’appui, l’administration actuelle devrait plancher sur un autre projet pour l’amélioration de la zone ferroviaire, plutôt que de tenter coûte que coûte de passer celui-ci dans la gorge des citoyens. « Un pavillon de l’UQAC au centre-ville basé sur le principe d’une cité de l’innovation et des saines habitudes de vie, serait une option très intéressante économiquement en plus de répondre à nos aspirations comme collectivité, de conclure Dominic Gagnon. »

Chef du Parti des citoyens de Saguenay

 Dominic Gagnon, Chef du PCS