«Pas de compteurs d’eau, c’est une taxe déguisée!»


 

VILLE DE SAGUENAY (12 OCTOBRE 2017) ­- «Dès mon entrée en fonction à la mairie de Saguenay, je veillerai à ce que le projet d’installation de compteurs d’eau soit relégué aux oubliettes, et ce, une bonne fois pour toutes!», affirme, catégorique, Dominic Gagnon chef du PCS.

              Le candidat à la mairie blâme d’ailleurs sévèrement la chef de l’ERD, Josée Néron, pour avoir voté, lors de l’assemblée publique du conseil municipal du 5 septembre dernier, en faveur de l’avis de motion ouvrant la porte à l’installation de compteurs d’eau dans la ville.

 «Aller de l’avant avec ce projet, ce serait ni plus ni moins que de donner le feu vert à une augmentation de taxes déguisée, explique Dominic Gagnon, ce qui va complètement à l’encontre de mon intention de tout mettre en œuvre, une fois élu maire, de geler le compte de taxes des citoyens. Ces derniers accepteraient très mal, avec raison, l’apparition d’un nouveau fardeau fiscal appelé à hypothéquer davantage leur budget».

 Dominic Gagnon appuie d’ailleurs sans réserve sa candidate dans le district 7, Hélène Tremblay. Celle-ci suit de très près l’évolution de ce dossier depuis plusieurs mois. Pour elle, il n’est pas question que cette possibilité voit le jour.

 «En termes clairs, conclut Dominic Gagnon, les compteurs d’eau, c’est ni plus ni moins que de l’hypocrisie. Cela revient à prendre un chemin détourné pour faire gober aux citoyens l’imposition d’une taxe camouflée. De plus, une telle mesure, si elle devait être appliquée, serait l’équivalent d’une attaque directe envers la classe moyenne et son pouvoir d’achat; sans compter que les plus démunis devraient payer pour leur consommation d’eau, ainsi que pour l’achat de cette pièce d’équipement et son installation. Voilà ce qui attend les citoyens avec Josée Néron et l’ERD!»