Deux petits mots auraient économisé 125 000 $ à la ville de Saguenay


Deux petits mots auraient économisé 125 000 $ à la ville de Saguenay

‘’Je m’excuse ’’ Aurait été les deux petits mots qu’auraient dû utiliser Mme Christine Boivin de l’ERD pour sauver 125 000 $ à la ville de Saguenay. En acceptant de donner des excuses à Camping Jonquière, ces derniers n’auraient aucunement intenté une poursuite contre Mme Boivin.

L’orgueil de Mme Boivin a pris le dessus sur la raison. Depuis deux ans la ville a déboursé 123 588.88 $ en honoraires professionnels à une firme d’avocats de Québec pour défendre Mme Boivin.

Pendant ce temps, des besoins criant comme les travaux de rénovation de la Chapelle du Lac Kénogami sont toujours en attente de sommes d’argent pour être réalisés.

Dominic Gagnon demande à Mme Boivin de cesser de s’entêter à même les fonds publics et de prononcer les deux petits mots demandés, ‘’Je m’excuse’’ pour éviter des coûts supplémentaires aux payeurs de taxes de Ville Saguenay.

Si Mme Boivin n’entend pas raison, le chef du parti des citoyens de Saguenay demande à la chef de l’ERD Mme Josée Néron de lui faire comprendre le bon sens pour éviter inutilement un gaspillage des fonds publics et de prendre en compte l’intérêt du citoyen.