Le chef

Si, comme médecin le Dr. Dominic Gagnon a acquis la réputation d’innovateur (notamment par cette campagne inédite auprès de ses collègues qu’il a convaincus de prescrire de l’activité physique à leurs patients), à titre de maire, il entend mettre ce dynamisme et cette aptitude de visionnaire afin que sa ville se démarque parmi toutes celles du Québec. Pour lui, la politique est un prolongement de son rôle de professionnel de la santé dont la principale préoccupation est le bien être des gens du milieu.

Saguenéen pure laine, cet athlète discipliné a mis de côté une éventuelle participation aux olympiques pour se consacrer aux études médicales. Natif de Jonqière, il a vécu à Kénogami et Shipshaw et a pratiqué la médecine à La Baie. Compagnon de longue date de l’homme de tous les défis, Pierre Lavoie, le Dr. Gagnon a élaboré, avec le marathonien, le concept des saines habitudes de vie.

Dominic Gagnon a toujours suivi de près la scène politique municipale. Il considère ce palier de gouvernance comme le plus judicieux pour intervenir directement sur la qualité de vie du citoyen. Quand on lui a proposé de poser sa candidature à la plus haute fonction municipale, il a vu là un défi à sa hauteur.

« Comme tous les Saguenéens, explique-t-il, j’aime ma ville et je tiens à ce qu’elle progresse et je suis convaincu que si on se développe de façon harmonieuse avec une gestion rigoureuse, la ville deviendra attrayante pour les entreprises autant que pour les individus qui y prospèrent, » poursuit-il. S’il laisse derrière lui une profession qu’il adore, il voit dans son prochain défi une occasion de servir de façon plus large tous les Saguenéens et Saguenéennes.

Cette perspective l’emballe d’autant plus qu’il peut déjà compter sur une équipe de conseillers unis dans le même but de faire progresser le milieu de vie des citoyens et citoyennes de Saguenay. « Je suis chef d’un parti, le PCS, où la seule ligne de parti est la liberté pleine et entière de chacune des individus qui le composent, » clame-t-il à qui veut l’entendre. « Notre préoccupation sera le bien être de nos concitoyens et je sais qu’on pourra plus rapidement répondre à leurs besoins si on travaille en équipe, » précise-t-il .

Dominic Gagnon part, gonflé à bloc, relever son nouveau défi. Il veut d’ici le 5 novembre, rencontrer le plus de citoyens et citoyennes possibles afin de connaitre leurs préoccupations et leurs attentes. Son objectif ultime est de ne jamais les décevoir par la suite.