Mme Kathleen Boulanger

Mme Kathleen Boulanger

Présentation

Kathleen Boulanger 

une fille du quartier

Kathleen Boulanger connaît bien le district 8 qu’elle veut représenter à compter du 5 novembre prochain. Cette mère de trois enfants a grandi sur la rue Roussel et elle enseigne toujours dans ce secteur de Chicoutimi-Nord qu’elle entend dynamiser à son arrivée autour de la table du conseil de ville.

Femme d’équipe, Kathleen Boulanger a choisi l’équipe de Dominic Gagnon du PCS parce que l’arrivée du nouveau chef du Parti des citoyens de Saguenay « est rafraichissante et son discours la rejoint, » dit-elle. « Il est jeune et dynamique et représente le changement, tout comme moi il se présente pour faire avancer Saguenay, » affirme encore Kathleen Boulanger.

La candidate Boulanger se dit s’être sentie directement interpellée par l’invitation que Dominic Gagnon a faite aux femmes de s’engager en politique municipale. Kathleen Boulanger le fait surtout parce qu’elle dit avoir le profond désir de servir sa communauté et ses concitoyens du centre-ville de Chicoutimi et Chicoutimi-Nord (district 8). Elle entend les représenter dignement et avec compétence.

D’autant plus qu’elle a reçu l’assurance de la part du chef qu’au PCS il n’y aura pas de ligne de parti et qu’elle pourrait faire valoir ses idées et celles des citoyens qu’elle représente avec l’assurance d’une écoute positive ».

Le chef du PCS et candidat à la mairie de Saguenay, Dominic Gagnon, a accueilli la candidate Boulanger avec enthousiasme : «Notre équipe continue de s’enrichir avec l’arrivée de Kathleen Boulanger, une femme de caractère qui permettra à la population du centre-ville de Chicoutimi et Chicoutimi-Nord d’afficher son dynamisme reconnu, en particulier dans les domaines commercial, professionnel et financier, a-t-il confié en accueillant cette candidate de prestige.

Kathleen Boulanger enseigne au primaire à l’école du Roseau; elle est la mère de trois filles. Elle a grandi dans le district 8, sur la rue Roussel.  Elle voit cet engagement comme une façon de redonner ce qu’elle a reçu de ce secteur où elle vit toujours. D’ici le 5 novembre, elle entend rencontrer le plus d’électeurs possibles afin de les entretenir des réalisations projetées pour le secteur.